Notre combat contre l'infertilité…

…nous l'avons gagné !!!

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 27 septembre 2010

Pour mes lecteurs 27 septembre, 2010

Classé dans : parcours — enviedefraise @ 20:27

gygy J’ai lu ce livre dernièrement, enfin je l’ai dévoré plutot! C’est un gynécologue qui racontent des anecdotes sur les patientes qu’il a vu pendant toutes ses années de travail. C’est rangé par theme et c’est parfois drole, mais aussi sérieux.

Il a un chapitre sur la stérilité, et je voulais absolument partagé le début de son introduction avec vous. Ca m’a tellement touchée que j’en ai eu les larmes aux yeux. C’est exactement ce que j’ai ressenti pendant tous ces mois.
Des mois, des années a guetter un indice de début de grossesse, quelques nausées, des seins plus tendus, un tressaillement au fond du ventre.
Des années à avoir des rendez-vous à dates fixes pour faire l’amour, motivé par une finalité plus que par le désir. Des années à pleurer tous les mois quand immanquablement des gouttes de sang finissent par s’échapper de ce corps incapable, pour prouver l’échec, une fois encore…
Des jours sans fin à ne croiser que des femmes au ventre arrogant qui brandissent fièrement l’étendard des futures mères… Des poussettes trop envahissantes sur les trottoirs, des sorties d’école trop bruyantes… Un vide énorme, une blessure invisible.
Envie de vomir, oui, mais de ne pas pouvoir enfanter, d’être incapable de donner la vie à un petit être issu de soi, un fruit de l’amour. Amour qui risque de s’éteindre à force de s’étreindre pour de mauvaises raisons… Abandonner  ce rêve…
Non pas tout de suite… attendre encore jusqu’à avoir raison.

Je n’arrive toujours pas à le lire ce passage sans avoir les larmes aux yeux. Mais c’est bon de pouvoir enfin mettre des mots sur ce que j’ai ressenti pendant tout ce temps. Ce que nous ressentons toutes quand bébé tarde à venir. Cette envie de partir loin pour ne plus voir de ventre rond, notre libido qui n’est plus qu’un vague souvenir, les rendez-vous tellement rapprochés qu’on finit par en perdre toute estime de son corps….

Mais je veux finir par une note d’espoir. Un espoir pour toutes celles qui sont encore dans le parcours d’attente. Parce qu’un jour, on fait le fameux test est une belle barre rouge apparait. Ce jour-là, c’est le plus beau de notre vie, il restera graver pendant des années dans notre mémoire. Puis vient la joie d’annoncer au papa que oui on est enceinte, les larmes de joie qui coulent à flot… Et quand on entend battre pour la 1ere fois le coeur de notre petit miracle, tous ces mois de galère s’évaporent. Bien sur, on n’oublie pas. Mais ça devient si peu important par rapport à ce qui nous attend. Parce qu’on va être parent!!! Tous les examens, les coups de blues, les épreuves nous paraissent lointains. On ne pense plus qu’aux mois de bonheur qui nous attendent, à voir notre ventre s’arrondir et à sentir la vie en nous.

La roue tourne, ne l’oubliez jamais lyly151.gif

 

 
 

s-tank et dans la place |
ÇA AS-TU DE L'ALLURE ??? |
Esperance d'un être... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | margueritegauthier
| Les petites pensées du jour
| 30 metiers pour survivre